SIHH 2019 : les plus belles montres du salon de l’horlogerie

Les plus classiques au plus originales, quelles sont les montres à ne pas rater à Genève ?

En 2020, le Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) de Genève et le Baselworld de Bâle se dérouleront successivement du 26 au 29 avril pour le premier, puis du 30 avril au 5 mai pour le second. Mais avant cette révolution calendaire, l’événement genevois ouvre encore une fois le bal des grands salons horlogers cette année.

Quoi de neuf pour le SIHH 2019 ?

Dans un secteur en perpétuelle mutation, le SIHH 2019 poursuit sa transformation, en s’étalant sur 4 jours au lieu de 5 (du 14 au 17 janvier), avec, pour la deuxième année consécutive, une journée d’ouverture au grand public.

Du côté des exposants, on prend (presque) les mêmes et on recommence. Si la marque Van Cleef & Arpels s’en est allée et Richard Mille a annoncé son retrait du SIHH après cette édition 2019, les allées de Palexpo accueilleront dès cette année la non moins prestigieuse maison Bovet, lauréate 2018 de l’Aiguille d’Or au GPHG (Grand Prix d’Horlogerie de Genève) pour sa montre Tourbillon Récital 22 Grand Récital.

Au total, 18 maisons historiques sont représentées (A.Lange & Söhne, Audemars Piguet, Baume & Mercier, Bovet 1822, Cartier, Girard-Perregaux, Greubel Forsey, Hermès, IWC, Jaeger-LeCoultre, Montblanc, Panerai, Parmigiani Fleurier, Piaget, Richard Mille, Roger Dubuis, Ulysse Nardin et Vacheron Constantin), 17 marques composant par ailleurs le Carré des Horlogers (Armin Strom, Christophe Claret, Chronométrie Ferdinand Berthoud, DeWitt, élégante by F.P.Journe, Grönefeld, H. Moser & Cie, Hautlence, HYT, Kari Voutilainen, Laurent Ferrier, MB&F, Ressence, RJ-Romain Jerome, Romain Gauthier, Speake-Marin, Urwerk).

5 montres à découvrir au SIHH de Genève

Depuis plusieurs semaines, déjà, les marques ont communiqué sur les nouveautés prévues pour ce salon. Nous vous avions notamment parlé de l’étonnante création de HYT, la montre H2O Time is Fluid. A côté de cet ovni horloger, des créations plus classiques mais tout aussi (voire plus) luxueuses sont à découvrir lors de ce SIHH. En voici 5 qui ont retenu notre attention.

Bovet Virtuoso IX

Déjà récompensée dans la cité suisse en fin d’année 2018 comme on l’a dit plus haut, la maison Bovet revient à Genève avec de superbes créations. Pour sa première participation au SIHH, elle présente notamment sa nouvelle Virtuoso IX, une montre aussi belle à regarder au recto qu’au verso.

Tourbillon volant double fuseau horaire et grande date, 10 jours de réserve de marche : le luxe de ce garde-temps témoigne avant tout du savoir-faire des maîtres horlogers de chez Bovet. Sur le cadran, l’heure apparaît de façon peu conventionnelle, une aiguille des heures étant excentrée à 2h quand une seconde apparaît à 10h pour afficher un second fuseau horaire. La grande date et la réserve de marche s’affichent aussi avec élégance. Quand on retourne la montre, le résultat est tout aussi spectaculaire, la glace saphir s’ouvrant directement sur le mouvement.

Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Moon Enamel

Comme son nom l’indique, cette montre Jaeger-LeCoultre se distingue par son cadran en émail bleu nuit. Guilloché à la main, il accueille un nouveau compteur gravé et une phase de lune à 6 heures. Son élégant boîtier en or blanc affiche un diamètre de 39mm et conserve une jolie finesse : 10,04mm. A l’intérieur, le calibre maison 925 offre une réserve de marche de 70 heures. Véritable pièce d’exception, cette Master Ultra Thin Moon Enamel sera éditée à 100 exemplaires, pas plus.

Panerai PAM 982 Submersible Chrono Guillaume Néry

Voici une montre qui en impose : un boîtier en titane de 47mm de diamètre, une étanchéité à 300m, un large bracelet en caoutchouc. Pas de doute, la nouvelle PAM 982 de Panerai est une vraie montre de plongée ! Elle rend d’ailleurs hommage à Guillaume Néry, le plongeur français qui détient le record du monde en apnée, avec une descente à -126 mètres. La signature de l’athlète apparaît d’ailleurs au dos de cette montre, dont le cadran gris tranche radicalement avec le camaïeu de bleus de la lunette, des aiguilles et du bracelet. Le tout pour 18 900 euros.

Parmigiani Fleurier Toric Chronomètre Slate

La Toric n’est pas une nouveauté chez Parmigiani-Fleurier : elle est apparue pour la première fois au catalogue en 1997, dix ans après le premier chronomètre de la gamme. Mais pour 2019, la maison suisse a choisi de revisiter son chrono emblématique.
On retrouve évidemment tous les codes propres à la Toric, avec un boîtier très fin (moins de 10mm) de 40,8mm de diamètre, d’élégants chiffres arabes en appliques et une lunette façonnée (moletée pour être précis). La nouveauté réside dans le cadran guilloché, de couleur ardoise et dont les motifs concentriques évoquent la structure d’une… pomme de pin !

Girard-Perregaux Laureato Perpetual Calendar

Avec sa collection Laureato, Girard-Perregaux veut afficher un visage plus sportif. Mais pas question pour autant d’abandonner son savoir-faire horloger. La preuve avec la nouvelle déclinaison prévue pour le SIHH 2019, une montre dotée d’un quantième perpétuel.

Tout en acier, ce garde-temps arbore un boîtier de 42mm de diamètre et une lunette octogonale polie. En son centre, on retrouve un cadran clou de Paris, là encore de couleur bleue (après le vert, serait-ce la nouvelle couleur à la mode en horologerie ?), contrastant avec des indications blanches et rouges (pour les mois et années bissextiles). A l’intérieur, c’est le nouveau calibre maison GP01800-0033 qui permet de faire vivre ce quantième perpétuel et à la gamme Laureato d’accueillir cette nouvelle complication horlogère.

Source : masculin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *